Renée de la Torre Castellanos Elle est titulaire d'un doctorat en sciences sociales avec une spécialisation en anthropologie sociale et est professeur chercheur au CIESAS, Unidad Occidente, depuis 1993. Elle est membre du Système national des chercheurs (Mexique) niveau III et membre de l'Académie des sciences du Mexique. Ses différents intérêts de recherche portent sur l'étude et la compréhension de la religiosité contemporaine, avec un accent particulier sur l'étude de sa transformation. Orcid : https://orcid.org/0000-0003-3914-4805?lang=en

Multimédia EncArts

Des autels que nous voyons, des significations que nous ne connaissons pas : la subsistance matérielle de la religiosité vécue

  • Anel Victoria Salas
  • Renée de la Torre Castellanos

Mots clés : autels, catholicisme populaire, esthétique, images religieuses, matérialité, religiosité vécue.

<Ce travail consiste en un essai photographique sur les autels domestiques, accompagné des récits de leurs propriétaires, et vise à aborder la religiosité catholique pratiquée au quotidien dans des espaces non ecclésiastiques. Le travail ethnographique (basé sur des enregistrements photographiques et des entretiens) se concentre sur la matérialité des autels (qui rendent les croyances visibles) et sur les récits qui rendent compte des significations symboliques, des appropriations et des utilisations des images catholiques dans la vie ordinaire des croyants. Nous abordons trois scénarios dans lesquels les autels sont installés et pratiqués : domestiques (ils sont généralement privés et individuels et se trouvent à l'intérieur des maisons) ; semi-privés (dans les lieux de travail, tels que les bureaux, les étals de marché, les cantines et les ateliers), qui, bien que pris en charge par une personne, ne sont pas à usage exclusif, sont exposés et sont parfois à l'origine des pratiques de ceux qui fréquentent ce lieu ; et publics (rue ou quartier), qui sont placés dans des espaces ouverts (sur un trottoir, une place ou un coin) et activent des pratiques collectives, voire sont sauvegardés par une communauté. Nous considérons qu'il s'agit d'une proposition méthodologique nouvelle pour aborder la compréhension des expériences religieuses et de leurs logiques non ecclésiastiques.